A propos de Concept Performance

Gaëtan Bille est né le 6 avril 1988 à Soest, en Allemagne et a été coureur cycliste professionnel de 2011 à 2017. Concept Performance est la suite de quinze années de cyclisme, de vie dédiées au plus haut niveau et l’envie de partager cet Art de vivre.

Palmarès

1er Grand Prix Pino Cérami 1.1UCI

 

3ème Baloise Belgium Tour 2.HC UCI - GC

 

1er Tour Cycliste International Tunisie 2.2UCI - GC

 

1er Giro della Ragione Fruili Venezia 2.2UCI - GC

 

1er Flèche du Sud 2.2UCI - GC 1er Volta a Portugal 2.1UCI - prologue

 

1er GP Pérenchies 1.2UCI

 

1er Zellik Galmaarden 1.2UCI

 

1er Tour de Guadeloupe 2.2UCI – étape clm

 

1er Rhônes-Alpes Isères Tour 2.2UCI - étape 1er Ronde de l’Oise 2.2UCI – étape

Entraîneur en cyclisme

Diplôme Entraîneur niveau 3 UCI à Aigle, Suisse (juillet 2020)

Analyse posturale

Certificat IBFI - International Bike Fitting Institute

Spécialisations

Analyse posturale: Torke Cycling à Bath (UK): Saddle adjustment, Foot activation, Body positioning, Aero Tri & Time-Trial.

Formation en "entrainement en Trail-Running" (UCL)

Moniteur sportif ‘’entraineur’’ (ADEPS)

La vision

Le travail avec la volonté et le cœur

Le sport est avant tout une question de volonté et de travail. La volonté a besoin de réalisation, de mouvement pour se manifester. La volonté, c’est la tête et les jambes. Mais pas que ! Elle est une conséquence de l’action réfléchie et de longue haleine. Le sport est une école de volonté qui permet de développer le geste juste adapté à telle ou telle situation. Ce geste juste, c’est le corps qui obéit à la pensée, c’est l’inconscient qui suit la loi du conscient.

Le sport, une école de la vie

Cette énergie doit être employée à bon escient car il est vite arrivé de développer son esprit de compétition, l’agressivité, la volonté d’être le premier à tout prix. Le sport est avant tout un apprentissage qui transparaît dans la vie quotidienne, dans chaque tâche entreprise, aussi moindre soit-elle, avec une volonté adaptée à toutes les situations de l’existence. La volonté doit servir à soumettre les instincts au contrôle de l’amour et du discernement. Elle ne peut être assimilée à la force aveugle qui balaie tout sur son passage pour satisfaire son appétit de gloire et de domination. Autrefois, le sport dans l’Antiquité (et l’on ne parle pas ici des premiers jeux olympiques de 1868 !) était non seulement un culte de la Beauté mais il était fondé sur des valeurs solides et indissociées.

Un esprit sain dans un corps sain

Mens sane in corpore sano. Cette formule s’est transmise à travers les âges mais son sens s’est peu à peu dévalué, comme la plupart des enseignements venus de l’Antiquité. Le sport était à l’époque la communion du corps et de l’esprit. L’esprit ne pouvait se manifester que dans un corps sain. Le sport était la phase de l’initiation réservée aux jeunes gens. C’était l’apprentissage de l’harmonie, des proportions dans sa propre matière, dans son vécu. Lorsque les jeunes gens désiraient connaître les mystères de l’univers, ils devaient commencer par se connaître eux-mêmes et arriver à maîtriser leur propre corps. Le sport est un moyen d’arriver à l’harmonie suprême, le chemin des initiés.

 "Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre"

 "Pierre De Coubertin"