L'analyse posturale du coureur cycliste

Quelques mots sur l’étude posturale…

Il n’est pas facile de trouver le bon réglage de son vélo. Comment optimiser votre rendement ou éviter l’apparition de douleurs ? On cherche toujours à être en parfaite harmonie avec notre machine. Une selle trop basse ou trop haute, un angle d’appui sur les pédales trop ouvert ou trop fermé, un mauvais recul, … le cumul de tous ces petits détails peut contrarier notre plaisir de rouler.

Pourquoi une analyse posturale ?

Généralement, la nécessité de cette analyse intervient après l’achat de votre vélo. Ce n’est pas forcément l’ordre idéal mais il faut s’assurer que la longueur de manivelles et de la potence soit bonne. La largeur du cintre et une selle adapté à vos ischions doit également être tenu pour compte. Il est donc important de négocier avec votre vélociste une adaptation de certains accessoires afin de ne pas débourser un nouvel achat d’une nouvelle potence, selle,… dont le prix pourra dépasser largement l’investissement d’une étude posturale.

Une étude dynamique

Plus de confort, moins de douleurs, plus de rendement.

L’étude posturale dynamique va permettre de régler au mieux la position de la cale sous votre chaussure, d’ajuster correctement la selle (recul, inclinaison et hauteur) ainsi que les points de contact de vos mains sur votre poste de pilotage.

Cette étude se déroule sur un matériel haut de gamme de laboratoire (Cyclus 2) qui permet via un système de suspension élastique, de reproduire des sensations réelles et de mesurer plusieurs paramètres tels que la puissance (Watt), la force (Nm) et l’iso-cinétique (Rpm). On pourra ainsi affiner les réglages en fonction du ressenti du cycliste mis dans les conditions d’effort et d’usage.

Comment ça se passe ? …

Le rendez-vous se fixe par téléphone, mail ou Messenger. Vous recevez ensuite un mail de confirmation ainsi qu’un petit questionnaire concernant votre matériel utilisé et vos antécédents à renvoyer au préalable.

La salle peut accueillir les professionnels comme les cyclistes de loisirs. Il est possible de bénéficier de l’analyse posturale dynamique soit à Watrange (Luxembourg) soit à Battice (province de Liège).

Vous arrivez avec votre vélo et votre équipement. Une fois en tenue cycliste, vous pédalez tout en répondant à un questionnaire destiné à cerner la recherche dans l’étude posturale (performances sur une courte durée, confort et meilleur rendement sur une plus longue distance,…)
Une fois ces préliminaires terminés, les réglages peuvent débuter. Maintien du pied dans la chaussure, support de la voute plantaire, réglage de la cale sur l’axe transversal, longitudinal, de rotation ainsi que d’inclinaison.

Le deuxième point d’appui à analyser va être le contact de votre bassin avec la selle. Points d’appuis, réglage de la hauteur, recul et inclinaison de selle. Ces réglages sont fonction de la souplesse, pratique et morphologie du cycliste tout en coordonnant le ressenti en pédalant avec les données recueillis.

Le troisième et dernier point à régler se situe au niveau de l’appui des mains sur le guidon. Hauteur de direction, longueur de potence, largeur et forme de cintre sans oublier le réglage des poignets de freins.

Le final sera une série d’exercices à réaliser basée sur une puissance donné. A l’issue de ce rush final, si tout s’est bien passé, sans l’apparition d’une gêne ou douleur particulière, l’étude est terminée et il restera la prise de toutes les cotes qui seront applicables au vélo du cycliste. Ces mesures pourront être appliqué à ses futurs vélos également.

Exemple de fiche technique

image tecnique analyse posturale

Rechercher

Notre page Facebook